07/12/2012

HANOUKKA - FILS ROUGES 2012-2013


Hanoukka, fête juive de la purification


Diana a puisé dans sa mémoire et dans l’insondable richesse d’Internet pour nous présenter «Hanoukka», fête mineure de la religion juive sans interdiction ni obligation non répertoriée dans la «Torah» et donc en limite de la loi du seigneur…
Commémoration d’une victoire militaire des Macabées (famille israélite régnante de Judée) sur les descendants d’Alexandre le Grand qui a permis de délivrer Jérusalem et de purifier le Temple du paganisme et de l'hellénisme.
Une fiole d'huile aurait été retrouvée pour alimenter la Menora (grand Candélabre du Temple de Jérusalem). Cette huile, à peine suffisante pour une journée, aurait brûlé huit jours. Cette durée de huit jours en constitue le miracle et aurait permis la fabrication d'une nouvelle huile consacrée.
Le rituel est constitué par :
    - un repas cuit à l’huile
    - un chandelier avec 8 branches + 1 servant à allumer les autres
    - la toupie de Hanoukka à quatre faces (signe de reconnaissance)




Fils Rouges de la saison 2012 - 2013

Joë Bousquet

Qu'on me retire ma vie et j'en invente une autre

19 Mars 1897 : Naissance à Narbonne.
1916 : Incorporation en Janvier. Soldat courageux, il obtiendra citations et décoration.
Juillet 1917 : Première blessure.
27 mai 1918 : Blessé grièvement à Vailly. Une balle l’atteint en pleine poitrine, traverse les deux poumons et la colonne vertébrale.
1920 : Rencontre Max Ernst, avec qui il entretiendra une amitié durable et qui disait de lui «Son regard intériorisé tirait les autres au clair. »
1924 : Installation dans la maison de la rue de Verdun à Carcassonne qu’il habitera jusqu’à sa mort.
1924-1940 : Nombreuses publications. Carcassonne devient une halte presque obligatoire pour les écrivains et les peintres. Contacts avec les surréalistes André Gide, Valéry, Paul et Gala Eluard, bien d’autres encore suivront. Il commence la rédaction des « journaux ».
1940-1950 : « La chambre » lieu de résistance intellectuelle pendant l’occupation, continue à attirer les grands noms de la littérature et de la peinture dont certains y trouvent un refuge : Aragon et Elsa Triolet, Magritte, Simone Weil…
28 Septembre 1950 : J. Bousquet par suite d’une longue crise d’urémie, entre dans la mort. Il repose à Villalier sous un simple tertre.


Erri De Luca

Né le 20 mai 1950 à Naples. Ouvrier, écrivain poète et traducteur italien.
Il naît dans une famille bourgeoise napolitaine ruinée par la guerre. Enfance malheureuse à Naples. En 1968, dès ses études secondaires terminées, il quitte la maison familiale pour Rome et s'engage dans l'action politique révolutionnaire.
Pendant la guerre en Bosnie-Herzégovine (1992-1995), il est chauffeur de camion dans des convois humanitaires destinés à la population bosniaque.
Il se sent proche aujourd'hui du mouvement altermondialiste.
Lecteur quotidien de la Bible. Pour lui le bonheur parfait est d'être face à un vers de la Bible et, tout-à-coup, le comprendre dans sa simplicité.
Alpiniste de très haut niveau, c’est un amoureux de la nature et de la montagne.
Erri De Luca collabore à plusieurs journaux italiens dont « La Repubblica », « Corriere della Sera », « Il Manifesto », « Avvenire » auxquels il livre des articles sur la montagne et des billets d'opinion.

Aucun commentaire: