28/02/2020

“50 poème pour la neige” – Février 2020


La cinquième édition du festival « 50 poèmes pour la neige » était dédiée cette année à la poésie grecque contemporaine, plus particulièrement à Dinos Christianopoulos et aux grands poètes qui l’ont marquée avec une grande diversité d’inspirations : Yánnis Rítsos, Odyssèas Elỳtis et Georges Séféris. Un hommage particulier a été rendu à Kiki Dimoula disparue le 22 février dernier et à Loránd Gáspár poète d’origine hongroise, traducteur de Séféris et également décédé en octobre 2019.


Cette soirée a une fois encore atteint ses objectifs de partage poétique et de convivialité, et c’est grâce à vous tous. Je garde pour ma part le souvenir de vos participations actives dans ce cadre agréable, et maintenant familier, de cette belle salle Antonin Perbosc de l’Ostal d’Occitanie. Merci à :

Antigone Trogadis pour l’évocation de Georges Séféris, fortement inspiré par la patrie perdue, avec « le Roi d’Asiné » et son acropole mycénienne ; Yánnis Rítsos, immense poète dont on connait l’engagement pour la liberté ,avec un extrait du « Chant de ma sœur » texte empreint d’humanité et Odyssèas Elỳtis, surréaliste dont la poésie est imprégnée du soleil de la mer Égée, avec un extrait d’« Axion esti », hymne qui exalte la lutte héroïque des Grecs en faveur de la liberté.


Cathy Lebel, Emma Durand et Claude Barrère pour la lecture des poèmes de Dinos Christianopoulos « Ithaque », « Volupté Nocturne » et « Le Ver dans le corps » qui ont mis en lumière sa personnalité complexe écartelée entre désir de chair et pesanteur du péché.

Claude Barrère pour l’hommage rendu à Kiki Dimoula, récemment disparue, avec la lecture du poème « Scènes de ménage impérissables », et pour nous avoir donné à découvrir Lorand Gaspar qu’il a bien connu. L’extrait proposé de l’« Approche de la parole » a bien illustré la pensée de cet homme de science (chirurgien et spécialiste de neurosciences) pour qui la constitution d’un poème est comparable à celle du cerveau humain.

Georges Vidal et la magnifique évocation en chansons de la poésie de Constantin Cavafy, père spirituel de Dinos Christianopoulos, avec « Ithaque » et « Alexandra Leaving » et également « Grand père » de Georges Moustaki et « Bateau de Grèce » évoquant la nostalgie et la liberté durement conquise par le peuple grec qui a inspiré Lluis Llach.

Nicole Couzinié pour la lecture du poème de Maurice Carême « Il a neigé » qui a ravivé en nous le temps déjà ancien des leçons de récitation.


Catherine avec le poème « Tes empreintes » de Paul Guillon, pour qui la neige nous révèle l’essentiel de notre environnement.

Viviane Prat avec « Lit de neige » nous a fait toucher à la pureté et à la désolation que nous suggère ce poème de Paul Celan.

Nicole Folch a donné un autre éclairage sur la neige avec les poèmes de Jean Sénac et de Jacques Ancet qui évoque silence et blancheur des « Traces dans la neige ».

Franc Bardou a fait résonner la salle Antonin Perbosc de sa voix de troubadour, avec la version originale en occitan et en français de son poème « Rivage clair », sur la mélodie d’une ballade écossaise, qui décrit les rives imaginaires d’un Ithaque occitan.
 
      
Jean-Yves Drouin pour cette lecture du très beau poème « Nuits » de Lorand Gaspar où l’on a pu écouter le feu crépitant dans une cheminée, trace de vie dans la brume de l’hiver qui nous enveloppe…, complétant ainsi la description que nous a fait Claude Barrère de l’œuvre de ce grand poète. 

Jean-Luc Girves pour la lecture slamée de textes originaux écrits à dessein pour éveiller notre curiosité et mettre nos sens « sens dessus dessous ». 

Dominique Duverneuil pour l’évocation musicale de la Grèce et la lecture des quelques vers du poème « Quand il neige » d’Albert Lozeau qui chantait notre belle province.

Svante Svahnström pour la lecture des Haïkus proposés dans les poèmes surprises ainsi que pour avoir partagé en français et dans cette belle langue suédoise un peu de son horizon poétique d’« universification ». 

Claude Barrère pour un extrait du futur livre d'artiste « Intérieur neiges » réalisé avec les aquarelles d'Antoine Voisin.

Un merci particulier également à :

  • Maryse Zemlianoy et Rose-Marie Van Vlasselaer pour le travail de préparation et de mise en forme de tous les documents supports de cette soirée. 
  • Les éditions N&B qui ont offert 3 livres pour la loterie. Antigone Trogadis et Rabia, étaient présentes pour dédicacer leur exemplaire aux heureux gagnants.
  
  • Christian Saint-Paul qui nous a ouvert les ondes de son émission hebdomadaire "Les poètes" que je vous encourage à suivre hebdomadairement sur Radio Occitanie.
  • Gauthier Drouin et Convergencia Occitania qui ont mis à notre disposition la salle et les moyens vidéo.
  • Le restaurant « A Taula » avec Maria et Timothée qui ont apporté la touche de convivialité indispensable pour faire de cette soirée une réussite appréciée par tous.
Nous espérons que les petits poèmes choisis par les organisateurs et mis en forme par Maryse donneront le goût et l’envie de découvrir ou de mieux connaitre leurs auteurs.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur : 

Patrick Zemlianoy


Aucun commentaire: