01/07/2013

SORTIE AGEN & LE PAYS D'ALBRET

* Samedi matin 8 Juin, Colomiers. Il est 8 h 30, départ pour AGEN. La Préfecture du Lot-et-Garonne, d’ordinaire tranquille, est en fête. Les parkings décrits comme abondants et gratuits par un prospectus local sont réquisitionnés par des forains. Cette première difficulté fut surmontée comme à l’habitude avec brio par « Les Livres et les Idées ». Mais cela n’était que le début des embûches semées par un djinn facétieux et tonique dont le seul but du week-end était de s’amuser un brin avec notre sortie annuelle. Nous allons le retrouver tout au long de ce compte rendu.

                                                Le Musée des Beaux-Arts
Autoportrait - Goya
Vénus et Amour - Maurice Falconnet

Elle avait un joli nom notre guide, elle s’exprimait en phrases sobres… sur les multiples merveilles du Musée des Beaux-Arts, abri parfait contre les hallebardes qui s’abattaient sur la ville. 


Monique nous a fourni toutes les explications, siècle après siècle, toile après toile depuis l’Antiquité jusqu’à l’Art Contemporain. 



La visite de la ville préparée par Patrick a dû être abandonnée : nous avions oublié masques, palmes et tubas, accessoires indispensables au delà d’un certain taux d’humidité : encore un coup du djinn. Le repas du midi fut copieusement arrosé d’eau (et non de ce fameux vin du Brulhois).

Fort heureusement l’après-midi a apporté un peu d’accalmie aux trombes d’eau et presque un rayon de soleil sur le pont de BARBASTE
Notre guide Joëlle a été aussi performante sur l’Histoire de France que sur les anecdotes croustillantes et locales laissées par « nostre boun rey henric ».

Après un tour complet du moulin et de ses dépendances érigées à la gloire du meunier mégalomane Bransoulié, nous avons quitté les bords de la Gélise pour notre gîte au Domaine d’Albret.
Barbaste

     
Le moulin et le pont
Le repas convivial au Relais du Moulin Neuf nous a donné l’occasion de tester le plat rendu célèbre par Sully « la poule au pot » que chaque français devait avoir sur la table dominicale. 
Un Quizz sur la Renaissance et le pays d’Albret préparé par Monique, Gérard et Patrick a bien rempli notre fin de soirée et comme dans l’Ecole des Fans : on a tous gagné.

* Dimanche, le célèbre dicton « Pluie du matin n’arrête pas le pèlerin » est devenu une cruelle réalité. Notre djinn nous a cependant laissé sec pendant une bonne partie de la visite du Parc de la Garenne et de la ville de NERAC.


Nérac
     
Le Parc de la Garenne - Fleurette

Le Château de Henri IV
 


Nous avons pu trouver refuge à bord du coutrillon Prince Henry et vogue la galère sur la Baïse. Très agréable moment, cette mini croisière bien au sec.

Le coutrillon


Sur la Baïse




A midi, grâce à la prévoyance des organisateurs et à l’amabilité de l’Office du Tourisme, nous avons pu prendre des forces dans une salle peu commune au pied du Moulin de Barbaste pendant qu’à l’extérieur ce satané djinn essayait vainement de nous arroser.


Cette petite bourgade a eu son heure de gloire en 1906 quand Armand Fallières est devenu Président de la République.
     

On a du mal à imaginer en juin 2013 sur une place centrale sans âme qui vive, qu’en 1906 des milliers de personnes y étaient réunies pour fêter le retour de l’enfant du village. Armand Fallières avait la réputation d'un homme simple et sympathique, à l'intelligence vive, qui n'aimait pas les coups d'éclat et favorisait le dialogue. 
Après son septennat, il déclara « Je ne souhaite pas faire un second mandat, la place est bonne mais il n’y a pas d’avancement. » Il retourna donc « plein d’usage et raison » dans sa maison de Mézin et ses « chères vignes » pour une retraite paisible.


Le Musée du liège et du bouchon nous a occupé une bonne partie de l’après-midi. Nous y avons retrouvé les traces de ce passé industriel lié à la fabrication des bouchons qui a maintenant totalement disparue et auquel le musée essaye de redonner la vie.














Trieuse de bouchons
Compteuse de bouchons

A la sortie du musée un refuge tout naturel s’est offert à nous : le seul café ouvert sous les arcades dans lequel nous avons pu tenir notre réunion annuelle dont le « verbatim » figure dans l'agenda.

Aucun commentaire: