05/02/2016

Soirée Michel COSEM


Une rencontre avec Michel Cosem un écrivain au parcours multiple et Christian Saint-Paul un médiateur complice qui, pour notre plus grand plaisir, ont donné à cette soirée l’ambiance poétique que nous étions venus chercher.

Michel Cosem, originaire du sud de la France a fait ses études supérieures à Toulouse. Il a publié de nombreux ouvrages (romans, poèmes, anthologies) et consacre sa vie à l'écriture, aux voyages, à la lecture et aux rencontres avec ses lecteurs un peu partout en France et à l’étranger. 

Ses romans parlent tout aussi bien des régions du grand Sud aujourd'hui, que des pays lointains dans l'espace et dans le temps comme l’Égypte, la Grèce, l’Espagne et plus particulièrement l’Andalousie, les Pyrénées. 

Le Moyen Âge est une période qui l’attire particulièrement, pour la promesse d’une civilisation en devenir, et peut-être aussi grâce à sa rencontre avec René Nelli et une prise de conscience de la vision d’une Occitanie médiévale poétique, libre et fière.

Ses derniers romans pour adultes accordent une grande part à l’Histoire et à l’imaginaire. Par exemple, "Les Vies multiples du troubadour Peire Vidal" reconstitue la vie de l’Occitanie au temps des troubadours. Le point commun de tous ses romans est l'imaginaire, le merveilleux, sans oublier la nature, le fantastique et surtout l’aventure avec des personnages attachants.

Son œuvre poétique est tout aussi riche ; elle commence en 1960 avec la création de la revue Encres Vives dans un contexte de syndicalisme étudiant avec une démarche claire : offrir aux jeunes poètes un espace d’expression ; Encres Vives a été depuis lors successivement contemporaine des grands thèmes qui ont animé le monde intellectuel : le structuralisme, la linguistique, la prégnance de la psychanalyse, les enjeux de la politique, le débat sur le post-modernisme. Une poésie vigilante et résistante qui s’oppose à une pensée unique, une poésie qui n’a rien à vendre et tout à donner. 

Michel Cosem, « poète du bonheur intérieur » selon le constat de Robert Sabatier, poursuit inlassablement son ouvrage en « voyageur contemplatif dans l’imaginaire et la saveur de la langue » en portant un regard attentif et fraternel.

Annie Briet a remarquablement lu un poème qui synthétise cette poésie « partie intégrante de la nature et plus largement du cosmos » qu’elle ne cherche ni à transformer ni à dominer :

 « Ecrire, être au monde comme un carré de terre… » 



Si vous voulez retrouver cette ambiance poétique alors un seul réflexe : « Radio Occitania » sur la bande FM 98,3MHz ou sur le site « Les-poètes.fr » animé par Christian Saint-Paul (lien sur de bandeau latéral de notre blog).

Aucun commentaire: