02/12/2016

LE LIVRE D'ARTISTE

Une aventure singulière entre texte et image...

William BLAKE
Paul GAUGUIN
Le livre d’artiste puise ses racines au plus profond de notre histoire, le livre d’heures enluminé par les Frères de Limbourg pour Jean de Berry en est un exemple fameux. Il peut se décliner en de multiples formes : peint, illustré, photos, livre objet, livre monstre.

Le livre d’artiste tend à s'affirmer comme un médium d'expression multidisciplinaire à part entière. Nombre de techniques plastiques y sont employées : arts graphiques, peinture, photographie, sculpture, collage, etc. Toutes les formes et plusieurs domaines d’écriture s'y expriment : image, poème, notes, textes scientifiques, etc. Tous les éléments du livre (couverture, matière, typographie, mise en page…) peuvent concourir à mettre en exergue le message qu’il veut véhiculer. De nombreux poètes ont contribué à sa notoriété : William Blake, Gauguin, René Char…


Les quatre artistes présents conçoivent le livre d’artiste comme le lieu d'un art total où la liberté de la forme rejoint celle de l'expression et comme un dialogue et une rencontre d’où chacun des protagonistes ressort enrichi par cette friction créative.

Thierry GENAY nous expose Matière Tranquille 2, fruit d’une collaboration avec Claude BARRERE. Son travail photographique s’inscrit dans l’histoire sans cesse renouvelée de la nature morte (ou plutôt de la « vie immobile »). Un cabinet des curiosités composé d’objets simples et manufacturés, de fruits de la nature et des saisons. Des instants prélevés d’un univers domestique où matières photographiques et matières picturales se rejoignent, où silence et simplicité laissent une latitude à l’imagination, où les formes élémentaires en appellent à l’abstraction. Un travail où l’on retranche plutôt que d’ajouter, qui fait écho au travail poétique de Claude ciseleur de phrases et de mots. Une phrase relevée dans le livre d’artiste et qui selon moi illustre parfaitement le travail de Thierry GENAY : « Le photographe capte la matière avec du temps ». 



Le Livre Libre : voilà la définition que nous propose Martine TROUÏS pour le livre d’artiste. Une rencontre, une fenêtre qui s’ouvre à la découverte d’une autre sensibilité artistique. Partage et découverte comme une récréation par rapport au travail solitaire habituel de l’artiste dans son atelier. La simplicité et la force du trait de Martine TROUÏS font écho à l’écriture forte et épurée de Claude BARRERE. Nous avons pu découvrir lors de cette soirée deux livres d’artistes, fruits de cette collaboration.
  • Césure d’être avec une gravure originale de Martine Trouïs, rehaussée encre et pastel, éd. Cahiers du Museur, coll. "A côté", 2015.
 
  • Liaisons verticales, 12 poèmes sur 12 dessins de Martine Trouïs. Livre d’artiste, 2013 (chez les auteurs) créé pour l’exposition « Verticales éprouvées » présenté en 2015 à la Chapelle des Pénitents Bleus à Narbonne.
 
 
Antoine VOISIN, plus récemment venu au livre d’artiste, a pris exemple sur Christian Dotremont pour la porosité entre dessin, image et écriture qui a donné naissance aux Logogrammes. La liberté d’expression offerte par le livre d’artiste intervient en réaction à la dictature de la typographie qui toujours selon Dotremont « tue la moitié de l’écrivain en le privant de son écriture ». La rencontre avec Claude BARRERE dans le cadre des Estivales Lagorre à Seix a donné naissance à Cendres et lucioles aux éditions Réciproques.
Antoine VOISIN et Claude BARRERE ont écrit à propos de cet ouvrage :
« Ma main dépose l’encre et celle-ci diffuse avec lenteur. Les pigments les plus lourds restent sur le rivage. Des formes légères prennent vie et créent autour d’elles l’air, l’espace, et peut-être le temps. En fin de compte, je fais très peu et j’observe beaucoup. La poésie se pose là comme un souffle… »

« Au gré des accalmies et des intempéries de l’encre les pigments ensemencent le temps des mots du poème de leur ascendant d’âme et de corps viennent « habiter » ce lieu insoupçonné du Livre à la croisée des éléments et du paysage ».

Bel exemple de cette alchimie entre peintre et poète sur le chemin de l’encre.
Une soirée très enrichissante avec des artistes qui ont parlé de leur art avec passion et simplicité.

Liens vers les sites des artistes :



Aucun commentaire: