24/02/2017

FESTIVAL “50 POEMES POUR LA NEIGE”


L’édition 2017 du festival de poésie “50 poèmes pour la neige” organisée par l’association Des Livres et des Idées avec la collaboration de Convergéncia Occitana, Radio Occitanie et des éditions N&B, s’est tenue le vendredi 24 février. En complément de Toulouse, il a également eu lieu dans 9 autres pays Européen (l'Autriche, l'Arménie, la Croatie, la Bulgarie, la Finlande, le Kosovo, Pays-Bas la Serbie et la Slovénie) … Nous avons donc eu un peu le sentiment de participer ce soir-là à créer une "Europe de la Poésie" en lien avec le jeune organisateur croate du festival : Sasa Simpraga. 

Nous avons été chaleureusement accueillis à l’Ostal d’Occitània (anciennement Hôtel de Boysson, construit vers 1460 à la grande époque du pastel qui a fait la richesse de Toulouse). Ce haut lieu de la culture occitane se prêtait tout particulièrement à ce moment de poésie que l’on veut sans frontière. 


Nous étions une cinquantaine de participants présents pour cette soirée de partage dans un environnement convivial mais sans la principale invitée : la neige, grande absente de l’évènement.

La diversité des cultures et des langues a fait merveille ; le grec, l’occitan, le catalan, le français, l’anglais et même le farsi se sont mélangés pour le plaisir de tous et nous avons navigué des collines d’Ithaque jusqu’aux paysages enneigés et même aux plus hautes cimes des montagnes.



Joëlle Montech, professeur de français et de théâtre au lycée franco-hellénique Delacroix et fondatrice du Théâtre Dionysos & Apollon est venue tout spécialement d’Athènes pour évoquer Constantin Cavafy, exilé grec en terre d’Egypte, grand poète grec phare de ce festival 2017.

Nous avons découvert une poésie subtile et nourrie de la substance du passé ; les textes et le "Rebetiko" nous ont plongé dans l’atmosphère populaire des cafés d’Alexandrie ou de la place Omónia à Athènes que fréquentait Cavafy.
Son poème le plus connu "En attendant les Barbares" a pris dans le contexte actuel une résonance particulière, preuve s’il en est que ses textes sont intemporels.


Jordi Vidal, chanteur et musicien tarnais, a magnifiquement expliqué et interprété deux chansons, l’une en catalan et l’autre en anglais, inspirées par Cavafy, toutes deux nostalgiques du temps qui passe. 

Un convivial vin chaud servi par le café associatif La Topina a été apprécié par tous avant d’aborder la suite de la soirée et se préparer à affronter les rigueurs d’un hiver poétique.
 
Plusieurs poètes se sont relayés pour créer une ambiance de neige grâce à laquelle les mots, devenus flocons, sont venus tourbillonner dans la salle.
D’autres encore, poètes ou simplement lecteurs passionnés de poésie, sont venus lire des textes, pas forcement relatifs à la neige, qu’ils ont souhaités partager ; et c’est bien ce partage l’objectif de cette soirée.

Manijeh Nouri, ambassadrice de la culture orientale et spécialiste de la littérature mystique nous a lu en farsi quelques strophes de la poésie persane de Farid al-Dîn Attar tirés de la "Conférence des Oiseaux", dépassant ainsi les frontières européennes de notre festival.


Franc Bardou, enseignant et poète, membre de l’Académie de Jeux Floraux et de l’Acadèmia Occitana a mêlé français et occitan renouant avec l’art courtois des troubadours. Il nous a lu des textes forts, où neige et feu se mêlent ; en avant-première d’un recueil de poèmes "Nocturnal d’errança" (Cahier nocturne d’errance).
Claude Barrère, artiste passionné d’écriture poétique et de gravure nous a fait découvrir François Jacqmin, poète belge d’expression française (prix Max-Jacob en 1991 avec le recueil "Livre de la neige"). Claude nous a ouvert également son horizon poétique par la lecture de quelques-uns de ses poèmes.
Claude a laissé à chaque participant un parchemin de "poèmes mystère" sur lequel était fixé un flocon "coto-neigeux", en guise de souvenir.
André Bordes, conteur et poète pour qui la langue est orale avant d'être écrite, est venu pour lire quelques de ses textes composés pour être vécus sur scène… "Poètes vos papiers !" Merci à André pour nous avoir ramené le grand poète libertaire Léo Ferré pour quelques instants. Allez Léo, un dernier, pour la route !

Monique Saint-Julia a lu quelques-uns de ses textes (dont certains tirés du recueil "On n'invente pas la neige" prix Troubadours en 2012). Poèmes faits d'instants de silence, de solitude, d'isolement, de recueillement dont nous avons appréciés la délicatesse ainsi que la description des paysages évoquant par certains côtés une "Toscane sous la neige".
Christian Saint Paul, animateur de l’émission "Les Poètes" sur Radio Occitanie (98.3 Mhz) que l’on peut réécouter en suivant le lien les-poetes.fr (celle du jeudi 16 février était d’ailleurs consacré au festival  “50 poèmes pour la neige” ) a lu un de ses textes, bel hommage à son épouse et à ses filles.
Jean-Michel Tartayre, poète et professeur de Lettres, a lu des extraits de ses poèmes ("Vers l'été suivi de Fractions du jour" édité chez n&b) dont nous retiendrons une magnifique évocation de la haute montagne avec des cimes minérales et abruptes où granit et neige se rejoignent.
Emma Durand et Jean-Yves Drouin ont lu des poèmes d'auteurs publiés
par n&b : 

Raymond Alcovère, "L'aube a un goût de cerise" Colette Elissalde, "Ecorces du temps"
J-Damien Roumieu, "Dans la chaleur des mains" –  Sophie Charpentier, "Sur tes traces".
Patrick Zemlianoy, organisateur de “50 poèmes pour la neige” a lu un extrait d’un texte tiré des "Métamorphoses de la neige" écrit par Annie Briet qui a ainsi pu partager ce moment, bien que physiquement absente pour cette soirée.
Nous aurions encore pu rester des heures, et lire jusqu’au bout de la nuit nos poèmes "coups de cœur" mais malheureusement, nous avons dû nous séparer, non sans promettre de rééditer ce moment de partage.

Plusieurs idées ont été évoquées pour proposer un poète qui pourrait être en exergue l’an prochain : René Nelli, René Char, Charles Cros sont des candidats tout à fait intéressants ; mais quel que soit le choix des organisateurs, nous serons présents pour la future édition 2018 de “50 poems for snow”. 


_____________________________________________________________________

Page officielle de "50 poems for snow" :

Aucun commentaire: