08/11/2013

FIL ROUGE 2013-2014

« Sur les pas de Marc Trillard » 


Marc Trillard, un écrivain au long cours, l'écrivain voyageur, l'écrivain aux semelles de vent tels sont les surnoms qui le qualifient dans les articles de journaux.
Ce romancier, toulousain d'adoption, est né en 1955 à Baden-Baden. Il voyage au hasard des déplacements de son père, militaire engagé dans le corps expéditionnaire d'Indochine. Il est passionné de science-fiction et de récits de voyages. Après des études chaotiques, il monte à Paris, devient pigiste dans un journal et commence à écrire des poèmes, des nouvelles et un premier roman qui sera refusé par les éditeurs.


A 20 ans, il part aux États-Unis où il rêve de s'installer et vit de petits boulots ; faute de carte verte pour travailler, il doit rentrer en France. Il s'engage dans l'armée mais victime d'un accident il est réformé. Alors, par hasard, il décroche un poste de maître nageur à la piscine de Toulouse. Il s'inscrit au Conservatoire d'Art Dramatique et pense qu'il a réellement trouvé sa voie.

Il s'installe à Toulouse qu'il apprend à connaître et qu'il aime passionnément. Il sillonne la ville et lors de virées nocturnes fréquente les bars d'artistes comme Le Père Louis, Le Bijou, La Guinguette Le Toec, et les artistes du Mix Art Myrys. Il commence à écrire. 
  • 1987 : « Un monologue entre fosses et cages ou la divagation », sa première publication, fait d'entrée l'objet d'une mise en scène et d'une diffusion radio : premier succès.
  • 1988 : « Un exil », son premier roman, édité par Régine Desforges.
En même temps, il commence à voyager en tant que journaliste indépendant il fait des reportages qui lui permettent de collaborer à Thalassa, France Culture... 


Récits et carnets de voyages :

Il écrit des récits de voyages, des parcours, des découvertes : « Le voyage je le prends comme une source formidable d'informations ». 
  • 1995 : Cabotage - A l'écoute des chants des îles du Cap-Vert
  • 1996 : Cuba - En attendant l'année prochaine
  • 1997 : Avène - Au coeur du Huat Pays d'Oc
  • 1999 : Madagascar - Guide de voyage
  • 2000 : Si j'avais quatre dromadaires
  • 2001 : Madagascar - L'île derrière l'île
  • 2002 : Toulouse insolite
  • 2006 : Amazonie - Rencontre avec un géant
  • 2012 : Journal d'une saison indienne

Revues : 
  • En 2005, il fonde une revue : « Le journal des lointains » qui est une collection d'écrits de voyages d'un collectif d'auteurs (6 numéros).
  • Il collabore à « Long cours » publication trimestrielle récente. 
  • Il écrit dans plusieurs publications : Libération, Ça m'intéresse, Les clés de l'actualité, Grands Reportages...

Salon de la Francophonie de Balma :

En avril 2000, il crée le Salon du livre et du vin à Balma dont il a été longtemps directeur éditorial. Pourquoi à Balma ? Parce que son projet d'un grand salon de la littérature francophone à Toulouse se heurte à une opposition féroce parce qu'engagé politiquement il se heurte à un refus net, seules deux librairies le soutiennent. Pas de subvention, pas de de salon ! Il se tourne donc vers d'autres lieux et  Balma accepte de l'accueillir. 


Romans :

Il a été Directeur de l'Alliance Française au Cameroun de 2006 à 2008. C'est un bourlingueur, curieux, intéressé par les cultures, les gens, les religions, les régimes politiques, les coutumes du monde entier : « La France d'aujourd'hui ne me passionne pas dans ses manifestations sociales, culturelles ou politiques. Pourquoi suis-je toujours attiré par les pays des Tropiques, les pays lointains, les pays pauvres et simples ? Tout simplement parce que dans le mien, toute chose est clairement ordonnée et nommée et que cet ordonnancement a tué la part du hasard, étouffé la moindre chance de surprise. Partir vers le grand Sud est chaque fois pour moi une naissance, un retour à l'innocence ». 

  • 1994 : Eldorado 51 - Prix Interallié
  • 1995 : Tête de cheval
  • 1997 : Coup de lame - Prix Louis Guilloux 1998
  • 2001 : Campagne dernière
  • 2003 : Le maître et la mort
  • 2006 : De sabres et de feu
  • 2011 : Les mamiwatas
 

Ses romans sont inspirés par ses voyages et son intérêt pour le monde tropical, les cultures créoles et africaines, il a un regard journalistique sur des faits, des réalités que le romancier transforme. Ses thèmes de prédilection sont l'esclavage, l'expatriation, l'errance, la colonisation, la solitude, la corruption, les laissés pour compte, les marginaux. Il apprécie les réalités contemporaines sur lesquelles il greffe des trames romanesques, ses fantasmes, des intrigues. Il a besoin de vivre ces expériences pour pouvoir les transcrire. Ce sont des romans durs, brutaux, des mondes difficiles. Son écriture est parfaitement maîtrisée. On est surpris par la richesse du vocabulaire, le foisonnement de détails, la somme de connaissances des pays et des gens. Tout est fouillé, documenté, riche ; l'émotion, la lucidité et la franchise sont toujours présentes des voyages aux romans.  
Marc Trillard est un écrivain reconnu, souvent cité et encensé dans les journaux : L'Humanité, L'Express, Télérama, Lire, Le Figaro... Il s'est posé longtemps à Toulouse entre deux voyages, puis a rejoint le Brésil et vit aujourd'hui aux Philippines avec son épouse cap-verdienne.

Aucun commentaire: