10/01/2014

L'ORIGINE DES JEUX D'ECHECS

Jean-Louis Cazaux, collègue et ami de notre secrétaire, historien passionné et auteur de « L’Odyssée des jeux d’échecs » nous a fait voyager de par le monde, sur les traces des jeux d’échecs à travers les civilisations, notamment le long de la route de la soie, au sein des empires rayonnants d’Asie centrale dont les noms laissent songeurs : Sogdiane, Bactriane, Transoxiane, Khorasan, aujourd’hui situés dans les régions tourmentées d’Afghanistan, d'Irak ou d’Ouzbékistan, etc.

CHINE
De la mer de Chine à la Méditerranée en passant par Madagascar ou la Mongolie, ce sont 1500 ans d’histoire revisités.
 
JAPON
Nous avons également découvert de nombreux jeux d’échecs tous aussi différents que fascinants, toujours vivants aujourd’hui, en Chine, Corée, Japon, Birmanie, Thaïlande, Cambodge, Mongolie.

 Qui a inventé les échecs ? Quand ? Où ? Comment ? Pourquoi ? 
L’origine du jeu d’échecs reste un sujet controversé similaire à la recherche du « chaînon manquant » dans l'évolution humaine. 

Les premiers échecs se jouaient donc très probablement à deux joueurs. Mais où et quand sont-ils apparus ? Les échecs sont assurément un jeu asiatique et trois ensembles géographiques posent leur candidature au titre de berceau du roi des jeux.

Ces trois ensembles sont eux-mêmes très vastes :

  • L’inde du nord, du Cachemire à la haute vallée du Gange, en passant par le Sind et le Pendjab, le bassin de l’Indus (aujourd’hui largement au Pakistan).
  • La Chine historique, c’est-à-dire le bassin du Huang He (fleuve Jaune) et peut-être celui du Yangzi Jiang, plus au sud.
  • La grande sphère iranienne entre les deux, les pays traversés par l’antique Route de la soie : la Perse mais aussi le Gandhâra, la Bactriane, le Khwarezm, la Sogdiane, la Sérinde.
Laquelle de ces 3 origines est la plus probable ? Avec un principe de points répartis selon plusieurs critères et comme à l’école des fans, nous n’avons pas pu départager clairement les 3 ex æquo…
L’arrivée des échecs en Europe se fait sans doute par l’Espagne musulmane aux alentours du Xe siècle, ou par l’Italie du sud (Sicile), se diffusant dans toute l'Europe à partir du XIe siècle Une légende a longtemps attribué un jeu d'échecs à Charlemagne qui l'aurait reçu de la part du calife Haroun al-Rachid, on pense aujourd'hui qu'il fut fabriqué postérieurement près Salerne à la fin du XIe siècle. 

L’échiquier s'occidentalise au milieu du XIIe siècle, les pièces devenant plus mobiles probablement en lien avec le développement de la poudre à canon qui rend l'artillerie des champs de bataille plus puissante.
Le plateau devient bicolore avec les cases rouges et noires (qui deviendront plus tard blanches et noires).
Le vizir devient fierge (ou vierge), puis reine et/ou dame (il est difficile de déterminer lequel des deux termes prévalait - sans doutes étaient-ils utilisés indifféremment).
L'éléphant (al fil en arabe, qui reste alfil en espagnol aujourd'hui) devient aufin, puis fou (bishop : "évêque" en anglais).
Le rou
kh arabe devient roc (ce nom donnera rook en anglais).


Pour en savoir plus :
Site de Jean-Louis Cazaux

http://jlg.cazaux.free.fr/



  




Aucun commentaire: