22/02/2019

“50 poèmes pour la neige”

4ème édition du festival – 22 février 2019

Le festival « 50 poèmes pour la neige » a cette année encore atteint ses objectifs de partage poétique et de convivialité, et c’est grâce à vous tous, intervenants et public.
Je garde pour ma part le souvenir de vos participations actives à cette soirée dans ce cadre agréable, et maintenant familier, cette belle salle Antonin Perbosc de l’Ostal d’Occitanie.

Merci à : 


  • Modesta Suarez pour l’évocation de Nicanor Parra. Inconnu pour la plupart d’entre nous il y a quelques mois, le grand poète chilien nous apparait maintenant plus proche avec sa poésie ricanante et le pied de nez qu’il a fait de sa vie. Au-delà de la présentation intelligente, sensible et humoristique qui a fait l’unanimité des participants, nous avons fait la connaissance d’une amie que nous aurons tous plaisir à retrouver dans de futures soirées poétiques.

  • Claude Barrère, qui, chaque année, fait l’effort de recherche d’un poète qui saura nous émouvoir et des textes les plus adaptés pour nous les faire partager. Nous avons ainsi pu découvrir et apprécier Stanislas Rodanski, poète et romancier surréaliste, qui décrivait une neige un peu noire comme la nuit qui a fini par l’engloutir.


  • Catherine Lebel et sa lecture en français de la poésie « L’homme imaginaire », lue également par Nicanor Parra lui-même dans un amphi rempli de centaines de jeunes chiliens avec des applaudissements dignes d’une vedette du rock.
  • Jean-Yves Drouin, président des belles éditions toulousaines N&B, qui nous a fait partager son coup de cœur pour François Jacqmin, poète belge d’expression française qui a su si bien décrire le jardin endormi sous la neige.


  • Jean-Louis Simon, venu du Lot pour nous lire des Haïkus, souffles éphémères et intenses, extraits de son recueil de poésie « Bateaux de papier » paru aux éditions N&B en décembre 2018.
  • Francis Pornon qui a écrit tout spécialement pour cette soirée une « Ballade pour les neiges » renouant ainsi avec la tradition des troubairitz sachant chanter et du « fin Amor ». Avec les 25°C sur Toulouse en février, on ne peut qu’être d’accord avec cette constatation : « Mais où sont les neiges d’antan ? » … Merci aussi Francis pour nous avoir ouvert les ondes de l’émission culturelle hebdomadaire sur Radio mon Païs.




  • Jean-Michel Tartayre, sensible aux « Faces Nord », parois minérales et cimes enneigées, passion qu’il nous dit avoir reçue du grimpeur de l’extrême Patrick Edlinger et qu’il nous a fait partager ce soir-là.
  • André Bordes, pour qui la poésie n’existe avant tout que pour être lue, et qui a fait apparaitre des paysages d’hiver évoquant pour moi ce tableau de Monet « La Pie » et des sensations de flocons piquant la peau sous la pression du vent d’hiver, même si ces vers ont été écrits en été…


  • Nicole Couzinié, pour son choix de Haïkus évoquant des émotions directes ou plus subtiles et sa recherche d’une neige qui naitrait des lueurs de l’ultra noir de Pierre Soulages qu’elle nous a promis d’évoquer l’an prochain.
  • Myriam Raquin pour son texte « Soirées de neige », écrit pour partager avec nous tous, cette belle idée d’une neige poétique imposant fraicheur, paix, pureté et tendresse…


  • Marie-France Poinard pour ces pages du poète roumain Benjamin Fondane qui vécut à Paris et fut assassiné à Auschwitz. Des vers d’où ressortent un automne et un hiver qui n’auront hélas, jamais de printemps.
  • Svante Svahnström, qui a donné à notre festival de poésie un accent du nord et conforté l’idée d’une Europe de la poésie que nous recherchons modestement à créer. Merci également pour nous avoir redonné le goût de Tomas Tranströmer, poète suédois déjà célébré par notre festival en 2015 et fait découvrir « Le lutin » de Viktor Rydberg.


  • Dominique Duverneuil, président de l’association « Des Livres et des Idées » qui a terminé cette belle soirée en chansons avec cette mythique « Fille du Nord » et une chanson en occitan qui a résonné tout particulièrement dans l’Ostal d’Occitanie.
Un merci particulier également à :
  • Joëlle Montech (qui avait participé au festival en février 2017) venue tout spécialement avec le comédien Jean Do pour nous faire partager un texte magnifique de Yannis Rítsos « La neige », qu’elle n’a malheureusement pas pu lire, le voici :
 
  • Maryse Zemlianoy, qui a choisi et mis en forme les poèmes « surprises » distribués en souvenir de cette soirée pour vous inciter à une lecture poétique,  
  • Rose-Marie Van Vlasselaer pour sa gentillesse, sa patience et l’immense travail de préparation et de mise en forme de tous les documents supports de cette soirée
  • Christian Saint Paul qui nous a ouvert les ondes de son émission hebdomadaire Les poètes, que je vous encourage à suivre hebdomadairement sur Radio Occitania
Jeudi 14 février 2019
Ecouter l'émission
  • Convergencia Occitania qui a mis à notre disposition la salle et les moyens vidéo,
  • et enfin merci au restaurant A Taula qui a apporté la touche de convivialité indispensable pour faire de cette soirée une réussite appréciée par tous.
A l’année prochaine pour la 5ème édition du 
Festival « 50 poèmes pour la neige » à Toulouse.

                                                                                                      Patrick Zemlianoy

 
Diaporama 
Nicanor PARRA
https://drive.google.com/file/d/1g_9nQ5rRrNrsOuzeI0_mh9zpPxAxvxxD/view?usp=sharing
                
Poèmes 
pour la neige
 https://drive.google.com/file/d/1Ns-z6vmZyaGTxI7fn7Zr4dNTJtbjV8sq/view?usp=sharing
Vidéos

Modesta Suarez - "Avertissement au lecteur"

Modesta Suarez - "Test" (en espagnol)

 
Claude Barrère - "Test" (en français)


Cathy Lebel - "L'homme imaginaire"
 
Dominique Duverneuil - Chanson occitane


Aucun commentaire: